Une nouvelle librairie!

Boulimique de lecture que je suis depuis toute petite, je m’intéresse de plus en plus à découvrir des auteur(e)s afro ou afro descendant! Ayant eu ma grosse phase Chimamanda N’gozie adichie dont j ai pu lire toutes les publications et dont je vous ai beaucoup parlé il était temps pour moi de découvrir encore d’autres auteurs.

Flâner dans une librairie durant des heures , sentir l’odeur du papier ,poser et reprendre des bouquins, lire et relire des 4é de couvertures est vraiment une activité qui me manque et que tout passionnés de lecture peut comprendre.. voila pourquoi je me demandais si des librairies afro autres que « Présence Africaine »existaient en Ile de France.

Et, il y a quelque jours je tombe sur le post de Diariatou Kébé (l’auteure du livre Maman noire et invisible) qui avait partagé un article du  site street press (que je vous laisse découvrir) parlant d’une nouvelle librairie afro, dont le nom me plu tout de suite « Lis thé ratures ».

Une toute nouvelle librairie dont la particularité est de laisser une place importante aux auteurs afro ou afro descendant de plus se situant dans le 92 et tous çà à l initiative d’une jeune femme  il n’en fallait pas plus pour décider la banlieusarde boulimique de livres que je suis de programmer très vite une petite visite…

Que ne fut pas mon plaisir de découvrir un endroit tout à fait agreable ! la librairie se divise en trois espace : salon de thé, espace librairie avec un bon rayon de littérature enfantine et enfin un espace co working tout à fait cosy avec thés et cafés à disposition.

J’ai également  pu discuter avec la gérante , Roxane ,une jeune femme tout à fait charmante  avec qui on  se sent tout de suite à l’aise  et qu’on sent passionnée par la littérature.

Nous avons pu échanger sur différents auteurs et avec ses bons conseils j’ai  pu faire l’acquisition de trois livres que j’ai hâte de découvrir!livre

Vous connaissez l’admiration que j’ai envers les femmes qui se lancent dans l’entreprenariat et pour moi ce genre d’initiative ne peut que être que applaudit et soutenu alors je vous invite vivement à faire un petit tour dans cette librairie et promis vous ne serez pas déçu!

kiss Kiss!

A nos mères..

Voila un moment que j’ai lu le livre de Aya Cissoko « N’BA »  ( ma mère en langue banbara);

Je n’ai pas fait de revu tout de suite sur ce livre car ce livre m’a énormément touché.

Elle avait déjà écrit en 2011 « DANBÉ » un livre autobiographique, car l’auteure avant d’écrire est une grande sportive championne du monde de boxe anglaise en 2006;

Dans ce livre elle retrace l’histoire, son histoire de cette fillette du XXé arrondissement de Paris confronté à une succession d’épreuves au cours de sa vie mais toujours dans la dignité comme le titre du livre. On ressent à travers le récit  la place prépondérante que sa mère à joué dans sa vie et tout l’amour, tout en pudeur ,que l’auteur évoque  à travers les lignes.

C’est un livre poignant, facile à lire pour lequel il existe une adaptation pour la télévision sous le titre « Danbé la téte haute ».

;Danbé, la tête haute:

N’BA est donc  le second roman de Aya Cissoko.

Ce livre est principalement centré sur la vie de la mère de l’auteure, Massiré Dansira, qui arrive dans les années 70 de son village du Mali directement en France.

On suit l’histoire de cette femme forte qui à réussi à élever ses enfants malgré la maladie , la mort et la pression familial tout ça dans un environnement qui lui était au départ totalement étranger.

A travers cette histoire je ne peux m’empêcher de penser à nos mères, nos tantes, nos cousines qui un jour ont fait le même chemin que Massiré Dansira, à savoir quittait son cocon familial pour rejoindre son époux à l’étranger.

Je n’ai encore jamais trouvé dans la littérature un livre faisant ainsi référence à ces femmes courage (si vous en connaissez n’hésitez pas à me le dire en commentaire) que l’on voit souvent le matin dans les premiers métro (la France qui se lève tôt c’est elle aussi) et je souris car par temps glacial je les vois souvent en: manteau – basket mais toujours une pointe de tissu en wax présente comme pour me dire qu’on oubli jamais d’où l’on vient.

C’est donc un livre que je recommande vivement et qui moi ,m’a émue jusqu’aux larmes.

img_20170216_152130

Mon avis sur le livre « Autour de ton cou »

Me revoilà ! ( oui je sais je n’ai rien publié depuis des mois et des mois mais pour moi le « blogging » ne doit pas être une contrainte mais plus tôt un plaisir! je publie lorsque j’en sens l’envie et tant pis si mon petit blog n’atteint pas des records de vues!).

Donc me revoilà en cette nouvel année 2017 pour vous parler de mon coup de cœur littéraire!  Je vous avez déjà présenté dans un ancien article ici 

une de mes auteures favorites entre autre la talentueuse Chimamanda Ngozie Adichie https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/bc/64/36/bc643644f0304de2d668c452c741086c.jpg j’ai pu découvrir deux autres livres d’elle « L’hibiscus pourpre » et « Autour de ton cou » dont je vais vous parler.

Autour de ton cou  est un recueil de 12 nouvelles qui nous plonge dans la société nigériane entre vie familiale, immigration et guerres on suit et surtout on s’attache rapidement à ses différents personnages que Chimamanda arrive à rendre si proches.Vignette du livre Autour de ton cou: nouvelles:

On rit, on pleure mais surtout on s’interroge sur moi même comme à chaque fois que je lis un de ses romans car elle a cette capacité, et c’est aussi pourquoi j’affectionne tout particulièrement cette auteure qui arrive à nous faire réfléchir sur notre condition d’ être humain et à réveiller en nous des sentiments particulier..

Ces 12 nouvelles sont si passionnantes et captivantes que l’on a envie qu’elles se prolongent et de les découvrir en roman!

J’étais limite déçue à la fin de chaque nouvelle car je restais sur ma fin et j’avais envie de continuer à suivre cette femme, cette famille et tout les autres personnages que j’avais pu découvrir.

Bref, comme vous avez pu le voir je suis fan de cette femme et je vous recommande vivement ce  livre!

 

 

 

Presque aussi bien en talons que en chaussons..

La saison des mariages arrivant pour moi, il était temps  de me pencher sur un élément clef de ma tenue : les chaussures!  J’achète pratiquement à chaque fois une nouvelle paire de chaussures et ce, en fonction de la tenue que j’ai choisit .Mais très souvent ce choix se motive sur le fait que les (nombreuses) chaussures à talons qui orne mon placard m’ont fait énormément souffrir.. Chacun de mes orteils garde en mémoire la douleur de ces plus ou moins long moment à les porter..

Ne portant pas du tout de talons durant l’année, chaque début de saison estivale je me motive donc en me disant que cette année je vais trouver LA paire ou je serais hyper à l’aise et avec laquelle je pourrais:

  • Affronter les pavés parisiens en toute confiance ET ne pas finir en tongs ou ballerines dés la fin de la cérémonie de la mairie..( ca fait un peu moyens sur les photos)

Cette année je pense déjà avoir accompli une partie de cet objectif ( la météo instable Parisienne m’a forcé à repousser plus d’une fois ma rencontre avec les pavés mais je pars très confiante!)

Voila donc quelque conseils que je partage avec vous issu de mes expériences…

Investir dans de la qualité

Oui les filles si vous voulez une belle paire de chaussures et qui, de surcroit, soit confortable on oubli les magasins de style Asiatique du quartier de Belleville ou autre…( je reconnais que pour une petite paire de tongs vite fait ils dépannent bien!)

On s’ adapte

J’envie énormément les filles que je vois dans la rue avec des talons de plus de 12 cm. Je trouve que cela allonge de façon irrésistible la jambe et donc la silhouette. Mais soyons honnête je ne pourrais pas porter de tel talons.. Du coup depuis quelque temps je me suis tournée vers les chaussures compensées avec lesquels je me sens beaucoup plus à l’aise et qui élance aussi la silhouette.

On  anticipe.

En achetant soit une nouvelle paire de semelles beaucoup plus confortable et/ou en portant de façon régulière à la maison la nouvelle paire de chaussures histoire de la  détendre un peu.. Une fois les chaussures aux pieds on garde toujours prés de sois quelque petit pansements histoire de prévenir les ampoules.

On apprécie

On ne fait pas tout ca pour rien! on se sent belle avec un petit plus de hauteur  et donc beaucoup plus confiante! Alors on enfile son plus beau jeans ou sa plus belle robe et on montre aux autres qu’ on assure grave!!

stylepantry
photos pinterest stylepantry.com

 

 

Avez vous d’autres conseils à donner?

Kisskiss

J’ai vu et j’aime!

Voila déjà un moment que je voulais vous présenter mes coups de cœur mode de ces derniers mois!  j’ai pu tout de même vous les faire  partager sur ma page Facebook mais je pense que chacune de mes « trouvailles » méritent que je vous les présente comme il se doit!

J’ai une grande admiration pour les entrepreneurs et en l’occurrence les jeunes créateurs!

Avoir le courage de lancer sa propre marque, faire le pari que cela puisse fonctionner et pourquoi pas vivre de ces propres créations est une démarche hautement admirable et audacieuse que j’envie!

Apporter ma petite pierre à leur édifice en achetant une de leur pièce est ma façon de leur apporter tout mon soutien et lorsque de surcroît j’ai un réel coup de cœur je partage autour de moi!

 

OBA
« Reine »en langue Yoruba (logo de la marque)

« Chaque femme portant une de nos créations, mettant en valeur la culture africaine est une REINE. »( source: site web de la marque)

J’ai pu découvrir la marque OBA swim wear en surfant sur le net et c’est tout particulièrement leur compte instagram  qui m’a donné envie d’en savoir un peu plus..

En allant sur leur site j’ai pu découvrir de jolis maillots de bains en wax avec une coupe très tendance!  Chaque pièce est limitée et exclusive et je ne vous cache pas que c’est ce coté « unique » qui m’a également attirée!

J’ai très rapidement pris contact avec la créatrice Leila Samarou ,une jeune Parisienne d’origine Béninoise et Togolaise, car le modèle MOJISOLA  avec son coté deux tons ,sa culotte taille haute et son top croisé  m’avait particulièrement tapé dans l’œil!

Chaque maillot de bain porte un nom Yoruba pour le modelé MOJISOLA cela signifie « née dans la richesse ».

Vous voulez en voir plus c’est juste ici le site de la marque!

ma
Illustration prise sur la page Facebook de Massira Keita

Massira Keita est aussi une jeune illustratrice dont ses dessins représente essentiellement des personnage féminins habillés en tissu  wax.

Ces modèles sont donc un subtil mélange entre le coté occidentale que l’ont peut retrouver dans le style des vêtements et le coté Africain avec les touche de wax si joliment apporter! J’ai immédiatement craqué et je me suis procurée tout d’abord un tote bag pour ensuite prendre un pull et enfin lui demander de réaliser la bannière de mon blog!

On peut retrouver ces très belles créations

sur des tote bag, des pulls , des tableaux mais également sur des coques de téléphones!

Voila le lien de son  blog, n’hésitez pas à la contacter car en plus d’être talentueuse elle est d’une grande gentillesse!

logo-amahle-made-in-africa

Amahlé signifie « ceux qui sont beaux, celles qui sont belles » en Zoulou.

C’est une marque dont l’histoire m’a tout de suite séduite!

En plus de mettre en avant le coté entrepreneuriale elle nous présente l’aventure de deux copines qui ont crées une marque unissant le savoir faire de la tribu Ndebelé  issu du Kwazulu-Natal (Afrique du Sud) et le design à la Francaise!

J’aime cette marque car oui les bijoux sont beaux mais elle véhicule également des valeurs de partage, respect et d’engagement.

13010680_245656945781962_7116638069975517416_n
Bracelet que j’ai pu m’offrir lors d’une de leur vente
AMAHLE
Autre bracelets de la collection (photo prise sur le Facebook de la marque)

Pour en voir encore plus, c’est par la que ça se passe!

Et vous, avez vous des créateurs à me faire découvrir?

A bientôt! kiss! kiss

Je crois que j’ai trouvé le bon..

On m’en avait parlé, recommandé même! je m’étais dis « bof », « je sais pas », peur d’être de nouveau déçue?

Et puis en y réfléchissant je me suis dis que je n’avais rien à perdre et que je ne risquais pas grand chose! je prend donc mon téléphone , mon agenda et mon courage à deux mains et je décide de prendre un rendez vous…

Un très aimable jeune homme me répond et nous convenons ensemble d’un rendez vous pour la semaine suivante…Shampoing+soins, coupe des pointes et coiffure!

Ben oui! trouver un bon salon de coiffure qui s’y connait dans le soins du cheveux crépus et dans lequel nous avons une totale confiance n’est pas une chose facile..peut être même aussi compliqué que de trouver le mec idéal (bon j’exagère un peu la!).

Mais qui n’a pas épluché les réseaux sociaux? lu et relu les avis sur les salons de coiffure? Pour au final ne pas prendre rendez vous..

Qui malheureusement ne s’est pas retrouvé face à des coiffeurs n’ayant aucune connaissance du cheveux afro? (peigne à petite dents de mes cheveux tu ne t’approcheras plus!)

Bref, je pense qu’après mon passage au Studio Ana’e et surtout ma rencontre avec Haira (dont je vous avais déjà parlé ici) cette période confuse et sombre ,capillairement parlant ,est derrière moi!

C’est donc impatiente et légèrement anxieuse que je me rend au Studio Ana’e dans le 5éme arrondissement de PARIS.

Je suis accueilli dans un très beau salon très lumineux et décorer avec beaucoup de gout .On s’y sent tout de suite à l’aise! (désolée pour la qualité des photos car pris avec mon téléphone..)

Après un entretien avec Haira ou je lui explique ma routine capillaire et les problèmes que je rencontre nous décidons d’un shampooing, soins, coupe des pointes et lissage (premiére fois depuis 3 ans!).

Nous parlons cheveux, estime de soi, accomplissement personnel et sans m’en rendre compte me voila déjà débarrasser de 4 bon centimètres de cheveux.. ( plus on attend pour se faire couper les pointes plus le cheveux s’abîme et au final la coupe des pointes est plus importantes).me avant

Je passe ensuite au shampoing et soins et la un fauteuil confortable et massant m’attend..Un pur moment de détente agrémenté par un massage du cuir chevelu  des mains experte d’Haira.. Petite serviette chaude sur les yeux me voila partie…

Le retour à la réalité se fait tout en douceur et je file sous le casque à chaleur sèche durant environ 30 minutes ou je peux terminer de bouquiner.moi casque

A présent il est temps de passer à la coiffure et avec l’aide du fer à lisser de découvrir ma nouvelle longueur..

Durant toute la coiffure je reste étonnée du changement fait sur mes cheveux je les trouve plus brillant, plus soyeux et surtout en meilleure santé! C’est la première fois que je les vois comme ça!

Haira me donne encore quelque conseils sur l’entretien que j’aurai à apporter une fois de retour à la maison et me présente les produits que nous avons utilisés aujord’hui (des produits de la marque KERACARE).

Et voila le résultat final! F SALON

Maintenant je peux enfin dire que je crois avoir trouvé le bon..salon de coiffure!

N’hésitez pas en commentaire à partager vos expériences (bonnes ou mauvaise) de salon de coiffure.

A bientôt! kiss! kiss

Partir en vacances, oui! Mais sans bébé…Heu…

La période des vacances et le choix de la destination arrivant, une question que j’évitais depuis un moment c’est imposer à moi: celle des vacances sans mon enfant..

Des vacances juste en couple, en amoureux comme avant! Tu sais la période ou pour toi midi rimait encore avec matin ! Bref des vacances sans mon bébé…

Pourtant avant d’être mère je ne comprenais pas comment un enfant pouvait prendre autant de place dans un couple? Pour moi c’étais le couple avant tout et rien n’y personne ne pouvait le séparer.(Ah la jeunesse!) Et a présent, et en voyant certain couples autour de moi se séparer, je me dis qu’il est important de garder des petits moments en amoureux..

Bon ok je l’écrit et le clame haut et fort mais vais je vraiment pouvoir le faire??

Je reste tout de même surprise de l’appréhension  que j’ai à l idée de me séparer de mon fils je sais ou il sera , avec qui et durant combien de temps mais….

Je n’arrive pas à me rassurer en me disant qu’il sera entre de bonnes mains et comme on me l’a si bien dit « le manque augmente l’amour »…( L’amour maternel aussi?)

Bref, je navigue dans un no man’s land entre appréhension et culpabilité..

Coupable de le « laisser »pas par obligation comme pour le travail mais plus dans le sens de prendre du « bon temps » sans lui et de devenir enfin ma priorité! (comme nous l’a dit si justement Clarisse Libene lors de  la hair academy).

Je sais que j’ai le droit et surtout qu’ il est important pour mon équilibre et celui de mon couple d’avoir ces vacances.. Alors pourquoi me sentir si coupable?

Une amie avec qui j’ai pu avoir cette discussion m’ a tout simplement répondu :  » Tu es une mère à présent et ton enfant sera pour toujours au centre de ta vie..A toi de trouver le parfait équilibre entre ta vie de femme et celle de maman ».

Ça reste tout de même pas facile et je pense qu il n’existe pas de recette miracle.

Chacune dois trouver son équilibre pour être comblé aussi bien en tant que maman que en tant que femme et si cela doit passer par cette séparation..Je l’accepte!fort

Et vous les filles comment faites vous? Vous arrive t il d’avoir des moments rien qu’a vous?